Est-ce que la musique classique peut nous aider à apprendre une langue?

Est-ce que la musique classique peut nous aider à apprendre une langue?

La musique constitue un moyen très efficace pour l’apprentissage d’une langue étrangère. La musique classique est particulièrement efficace car on mémorise moins bien avec une musique contenant des paroles.

En effet, le cerveau surveille constamment notre environnement pour s’assurer que tout va bien, que rien n’est dangereux. Or, à chaque fois qu’il entend une voix humaine, il cherche à savoir ce qu’elle dit pour déceler un éventuel danger. C’est d’ailleurs pour cette raison que certaines personnes sont très fatiguées pendant leurs premières semaines à l’étranger car leur cerveau doit constamment analyser une langue qu’il ne comprend pas. Cela prend du temps et génère donc de la fatigue.

Bienfaits de la musique classique :

Certaines musiques aident le cerveau à apprendre.

Explication : l’oreille traduit le son en électricité et le cerveau a besoin d’électricité pour bien fonctionner.

Bien sûr, toutes les musiques ne créent pas la même sorte d’électricité. La musique classique, et en particulier baroque (Bach, Mozart, Vivaldi, Haendel, Haydn, etc.) sont favorables au cerveau en l’aidant à mieux travailler. Ce n’est pas nécessaire pour autant d’aimer ces musiques pour avoir un résultat positif.

Pour optimiser la concentration, la musique doit être diffusée à un niveau très faible.

Apprendre l’anglais avec la musique classique :

Une étude menée par l’université d’Edimbourg (dont les résultats ont été publiés par la revue « Memory and cognition ») a mis en évidence le bienfait de la musique classique dans l’apprentissage d’une langue. Pour cette étude, 3 groupes de 20 personnes ont été composés. Chacun groupe devait apprendre du vocabulaire hongrois suivant une méthode différente : classique, rythmée ou en écoutant de la musique classique. Il s’est avéré que c’est ce dernier groupe qui a obtenu les meilleurs résultats de restitution de connaissances fraîchement assimilées.

Le hongrois a été utilisé pour ce test pour ne pas fausser les résultats de l’étude, aucun candidat n’ayant déjà été confronté à cette langue auparavant (contrairement à l’anglais, langue très parlée).

Bien évidemment, si l’écoute de la musique classique facilite l’apprentissage d’une langue, la régularité du travail fourni est indispensable pour obtenir les résultats escomptés.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Appréciez-vous d’écouter de la musique tout en étudiant ?

Est-ce que cela vous apporte une aide pour apprendre l’anglais ?

 

Sources :
Livres :
Bruno Hourst , dans son livre « Au bon plaisir d’apprendre », consacre un chapitre entier sur la musique.
Olivier Starks, éminent neurologue et mélomane, évoque dans son ouvrage « Musicophilia, la musique, le cerveau et nous » de l’état des connaissances scientifiques sur le lien entre le cerveau et la musique.

Discographie :
Stephen Halpern « Music for accelerated learning » : 12 morceaux à écouter.
La méthode Superlearning (Editions Marabout 1991) recense les bienfaits de l’écoute musicale pour l’apprentissage en général et pour apprendre une langue particulièrement, et cite certaines œuvres de Bach, Vivaldi ou Haendel.

Leave a Reply

Your email address will not be published.