Est-il possible d’éviter le terrorisme lorsque l’on voyage?

Dans la matinée du 22 mars, les onze millions d’habitants de Belgique ont été informés des événements désastreux qui se sont produits, ce matin-là, à l’aéroport de Zaventem et à la station de métro Maalbeek. Quatre terroristes, dont trois sont morts, sont entrés dans les zones animés et ont fait sauter des bombes qui ont fait 31 morts et des centaines de blessés. Du personnel d’aéroport se rappel s’être cacher dans les carrousels à bagages, par crainte pour leurs vies.

Le degré de haine qui existe dans ce monde est pitoyable. Je trouve tout bonnement incompréhensible que des gens sont prêts à infliger d’indicibles souffrances aux innocents pour des causes obscures.

Etant quelqu’un qui a voyagé considérablement pour le travail dans le passé, je suis fortement soulagée de ne pas avoir été à l’aéroport ce jour-là. Également, j’ai tout de suite pensé à tous mes anciens collègues de travail qui parcourent toujours les cieux chaque semaine.

J’étais très reconnaissante d’apprendre qu’ils étaient en sécurité.

Malgré le niveau d’alerte élevé depuis les récents attentats meurtriers à Paris, nous n’avons pas pu empêcher ces atrocités.

 

Je me sens terriblement impuissante.

C’est loin d’être la première fois que les voyageurs sont victimes du terrorisme. En 2015, un groupe de touristes s’est fait tiré dessus lors d’une visite à la forteresse Naryn-Kala dans le sud de la Russie. La même année, des centaines de personnes ont été tuées dans un lieu de villégiature Tunisien par un homme armé de kalachnikov.

En faisant des recherches pour trouver des nouvelles similaires, je suis tombée sur un site Internet inattendu, http://touristkilled.com.

On y trouve de nombreuses pages qui font référence à plusieurs événements tragiques impliquant des touristes étrangers. Il y a d’innombrables récits par rapport aux vols bâclés, viols, et meurtres à travers le monde.

Bien que ces événements concernent souvent des individus qui voyagent pour le plaisir, je considère que les personnes voyageant pour affaires sont exposées aux mêmes risques. Souvent, pendant les déplacements professionnels, les visiteurs sont emmenés par leur collègues ou clients aux endroits célèbres et bien fréquentés.

Ceci me conduit à me demander s’il est possible d’échapper à de tels actes de terreur et de rester en sécurité lorsque on est régulièrement à l’étranger pour le travail.

La recommandation préliminaire par le Département d’État des États-Unis suggère de ne pas faire des voyages dans des régions connu pour les crimes, les enlèvements, et le terrorisme. Malheureusement, ce n’est pas toujours un moyen sûr de se protéger. Je pense que nous sommes tous d’accord sur le fait que Paris et Bruxelles ne sont pas célèbres pour de tels actes odieux.

Néanmoins, il y a d’autres recommandations qui soulignent l’importance de la vigilance ou la prise de conscience. Vous pouvez consulter la liste complète ici.

 

Toutefois, je cite ici celles que je trouve les plus pertinentes à la lumière des événements récents.

 

  • Programmez des vols directs si possible, et éviter des escales dans les aéroports à risque élevé.
  • Essayer de minimiser le temps passé en zone publique d’un aéroport, qui sont typiquement moins protégées. Éloigner-vous rapidement des guichets d’enregistrement pour des endroits plus sécurisés. Dès votre embarquement, quittez l’aéroport le plus vite possible.
  • Ouvrez l’œil pour des porte-documents et des paquets abandonnées, ou des autres articles suspects. Les signalez aux autorités aéroportuaires et quittez le zone promptement.
  • Notez mentalement des lieux de refuge, comme les postes de police, les hôtels, ou les hôpitaux.
  • Élaborer un plan d’action visant à définir ce que vous allez faire si une bombe explose ou si il y’a des coups de feu à proximité.
  • Si vous vous trouvez face à la situation ou quelqu’un commence à tirer, tombez au sol ou essayez de descendre le plus bas possible. Ne pas bouger avant de vous être assuré que le danger est dépassé. N’essayez pas d’aider les secouristes et ne pas ramassez des armes. Si possible, boucliez-vous derrière un objet solide. Si vous êtes obligé de vous déplacer, rampez au sol sur votre ventre.

 

J’arrive à la fin de cet article avec foi et espérance en nos leaders mondiaux de mettre fin à cette dévastation. Mais, au fond, je sais que des actes de terrorisme sont interminable. Il y aura toujours quelqu’un pour se battre pour des causes aléatoires en négligeant le valeur d’une vie humaine.

 

Des attentats terroristes arriveront encore.

On nous dit qu’il ne faut pas avoir peur. Mais, ce n’est pas naturel.

Pour le moment, je crains. Mon esprit a été profondément ébranlé.

Mais, la vie va continuer malgré tous les obstacles. Et nous, les êtres humains solides avons la puissance de filtrer nos mauvais souvenirs et à nous concentrer sur les moments plus heureux.

Mon cœur est auprès de chaque victime et leurs proches.

Leave a Reply

Your email address will not be published.